Publicité mobile

Publicité mobile

La réalité augmentée au service de la publicité mobile

Augmented Reality

Présente depuis quelques années dans notre environnement numérique – en particulier depuis le succès majeur du jeu Pokémon Go – la réalité augmentée se démocratise peu à peu autour de nous. Technologie qui consiste à superposer des contenus virtuels (animés ou non) sur une image réelle à travers une application pour tablette ou téléphone, la réalité augmentée permet aux marques de communiquer différemment et de créer des services à forte valeur ajoutée. Si les applications natives sont déjà très actives pour tester votre nouvelle décoration, visualiser une nouvelle voiture ou choisir le meilleur tatouage sur votre corps, la réalité augmentée offre également de nouvelles perspectives sur le plan promotionnel. Une manière de renforcer la connexion entre mobilité et utilisateur, de créer des campagnes innovantes pour votre offre et de rafraîchir votre image de marque.

La publicité mobile en co-branding

S’il est de plus en plus facile de créer sa propre application de réalité augmentée grâce à l’évolution des technologies, il existe toutefois d’autres options à évaluer. Comme dans le marketing traditionnel, le co-branding est un levier intéressant : en rejoignant une application existante, certaines marques qui ont des audiences proches peuvent ainsi joindre leurs forces pour plus d’impact et des investissements limités.

C’est par exemple le cas aux États-Unis, avec la marque de soda Mountain Dew qui s’est associée à la franchise télévisuelle “The Walking Dead” pour une application de réalité augmentée permettant de voir ces fameux zombies dans un environnement réel. Un deux-en-un qui associe les deux marques pour une expérience ludique surfant sur la culture populaire.

Une approche qui pourrait fonctionner avec d’autres marques,  comme, par exemple, l’électroménager et des recettes de cuisine, une gamme de voitures et une marque d’essence, une chaîne d’hôtels et un transporteur aérien, etc.

La rencontre du print et du mobile

Malgré la croissance du digital, le papier n’est pas encore mort, bien au contraire. Et avec la réalité augmentée, il peut même se réinventer. À partir d’une campagne marketing print (affichage dans les transports en commun, flyers, catalogues, etc.), un annonceur peut proposer des services complémentaires et ludiques qui peuvent s’afficher lorsque le téléphone scanne le support en question. Une manière d’apporter des informations complémentaires sur certains produits, de se différencier de la concurrence et de lancer une offre promotionnelle spécifique pour gagner des nouveaux clients.

La rencontre du print et de la réalité augmentée est également pertinente à partir d’un objet ou d’un produit physique. En scannant un paquet de riz, on y découvre les différentes étapes, de la récolte à la cuisson, avec témoignages et animations très visuelles à travers le monde ; une marque de chocolat en poudre propose des jeux ludiques avec la mascotte de la marque pour les plus jeunes ; une agence de voyages fait découvrir ses destinations à partir de ses catalogues… autant d’exemples inspirants et faciles à mettre en place pour développer des campagnes marketing et publicitaires innovantes.

La réalité augmentée native, la prochaine étape ?

Aujourd’hui, la plupart des expériences de réalité augmentée passent par le téléchargement d’une application tierce. Cela signifie ajouter plusieurs étapes supplémentaires dans le parcours client entre l’intention et la réalisation : se rendre sur Google Play ou l’App Store, s’identifier si nécessaire, télécharger une application, attendre, puis enfin la lancer.

Heureusement, les choses changent puisqu’il est désormais possible de lancer une expérience de réalité augmentée directement dans un navigateur web mobile, depuis une bannière ou un lien. Cette technologie baptisée Augmented Reality Digital Placement permet à un annonceur de créer une expérience de réalité augmentée à partir d’une simple page web. Visualisation d’un meuble dans une pièce, face tracking pour ajouter des filtres à votre image sur un selfie ou une story, gaming avec un thème en lien avec votre marque… les possibilités sont très nombreuses.

Ces innovations ont d’ailleurs un impact concret puisque l’IAB a mis en place un nouveau référentiel qui intègre la publicité en réalité augmentée parmi ses règles de bonnes pratiques.

Le marketing programmatique s’invite dans le jeu

Dernière expérimentation en date : l’intégration de publicités au sein de jeux ou d’applications gratuites, spécialement conçues sur le modèle programmatique. Ce sont des publicités qui s’affichent directement dans l’environnement natif de manière non intrusive, à l’inverse des bannières. À partir d’une plateforme publicitaire adaptée (SSP/DSP), les annonceurs peuvent intégrer leurs visuels en 2D dans un environnement virtuel. Une innovation qui fonctionne tant en réalité augmentée qu’en réalité virtuelle, et qui représente une bonne solution pour financer le développement d’applications basées sur une publicité native, intégrée et non intrusive.

À la fois facile à utiliser, accessible depuis un simple téléphone, peu contraignante et créatrice de valeur, la réalité augmentée est une technologie qui se développe considérablement. Ce n’est d’ailleurs pas une surprise si Google et Apple ont ouvert leurs kits de développement à leurs communautés de développeurs afin d’enrichir une offre pour de nombreux usages, des applications professionnelles aux approches plus ludiques. Une nouvelle manière pour les annonceurs de se positionner auprès d’un segment d’utilisateurs actifs et captifs et de tester de nouvelles stratégies.

Si cet article vous a plu, vous pouvez télécharger notre livre blanc « Tout ce que vous devez savoir pour booster la performance de vos campagnes digitales ». Vous pouvez aussi découvrir nos solutions de marketing à la performance ou nous contacter pour en savoir plus !

en savoir plus
Publicité mobile

Application mobile vs site mobile : comment faire son choix ?

Site ou app mobile ?

On ne le répétera jamais assez, le mobile est le premier écran avec lequel nous interagissons au quotidien avec nos réseaux personnels et professionnels : dans les transports, au bureau, à la maison ou en déplacement. Disposer d’un contenu adapté au mobile est donc essentiel. Or, pour cela, deux grandes options existent. Du côté, le développement d’une application mobile téléchargeable sur les marketplace de Google et d’Apple, et de l’autre, le développement d’un site mobile, également appelé « web app ». Des avantages et des inconvénients dans les deux cas, et des situations qui dépendent de vos besoins. On explore le sujet ensemble.

L’application mobile

Les avantages de l’app mobile

Installée depuis l’App Store ou Google Play, elle fait partie intégrante de l’écosystème digital d’un téléphone ou d’une tablette, et est généralement optimisée pour utiliser à bon escient toute la place disponible sur l’écran. Une manière d’offrir un niveau de qualité et d’interactivité optimal pour ses utilisateurs. Chaque application peut également s’interconnecter avec toutes les autres déjà présentes sur l’appareil, comme Facebook, PayPal ou encore Twitter. Que ce soit pour le paiement, l’authentification ou le partage, tout est fluide, facile à utiliser et l’ensemble crée une bonne expérience utilisateur totalement intégrée.

Les notifications des applications mobiles sont des leviers importants pour inciter à l’action ou pour partager une information. Un levier si précieux que certaines entreprises, comme le NY Times, ont créé des services spécifiques dont c’est le seul métier. Les notifications permettent de créer une connexion forte avec l’utilisateur, d’être utilisées comme levier marketing ou encore d’apporter des services avancés, en particulier lorsqu’elles sont couplées à la géolocalisation dans le cadre d’une approche drive to store.

Les applications sont toujours présentes sur l’écran du mobile et se sont vite imposées comme un outil incontournable, puisque 90% du temps passé sur un smartphone l’est sur des applications mobile.

Les inconvénients de l’app mobile

Une application mobile requiert souvent un investissement de temps et d’argent qui peut être important pour les grandes marques, en particulier dans le cas de fonctionnalités avancées qui requièrent une équipe d’experts pluridisciplinaires. En effet, elle nécessite de développer des versions différentes à la fois selon l’OS (iOS vs Android), mais également selon la taille des appareils utilisés. Entre le petit iPhone SE et la grande taille de l’iPad Pro, une application n’est jamais vraiment universelle. Ce qui implique que chaque mise à jour nécessite de longs et laborieux tests de compatibilité sur tous les supports et tous les appareils.

Le site mobile

Les avantages du site mobile

Accessible à partir du navigateur internet d’un device, un site web mobile est compatible avec tout type d’appareil, quel que soit sa taille d’écran, sa puissance ou ses caractéristiques internes. Une universalité qui en facilite la maintenance pour corriger un bug, mettre à jour du contenu, créer ou supprimer des pages. D’autre part, chaque correction ou mise à jour s’effectuant en temps réel, le temps de latence est réduit au strict minimum entre deux versions.

Créer un site mobile est une tâche qui ne sera pas plus coûteuse ou complexe qu’un site web traditionnel. Parce qu’il est moins difficile à gérer, il sera plus facile à amortir et à rentabiliser. Ce fut par exemple, le choix du gouvernement britannique qui a pris la décision d’abandonner toutes les applications au profit de sites mobiles, plus facile à maintenir.

Les inconvénients du site mobile

Un site mobile a forcément besoin d’un navigateur et donc d’une connexion Internet pour fonctionner. Il est impossible de le consulter en local, tout comme il est très difficile de l’intégrer avec les fonctionnalités natives de l’appareil, comme Apple Pay, 3D touch, la caméra ou le GPS.

Si le contenu s’adapte à la taille de l’écran, il ne s’adapte pas forcément à votre écran en particulier. La ligne de flottaison peut donc couper du texte, des images ou, selon le sens où l’on tient l’appareil, nuire à l’expérience utilisateur.

A retenir…

Le choix entre une application mobile native et une web application doit être dicté par les besoins et la finalité des usages attendus. Plus ces derniers seront techniques, complexes ou nécessiteront des contenus multimédias poussés ou interactifs, plus le choix d’une application pourrait sembler pertinent. À l’inverse, si votre priorité est une maîtrise des coûts, une mise à jour régulière des contenus et une maintenance évolutive et souple, le site mobile serait la bonne solution.

Dans tous les cas, le mobile est une valeur sûre pour les marques qui ont besoin de se développer en ligne !

Si cet article vous a plu, vous pouvez télécharger notre livre blanc « Tout ce que vous devez savoir pour booster la performance de vos campagnes digitales ». Vous pouvez aussi découvrir nos solutions de marketing à la performance ou nous contacter pour en savoir plus !

en savoir plus
Publicité mobile

Dépenses publicitaires mobiles : rétrospective 2016

Dépenses publicitaires mobiles

Avec 101 milliards de dollars investis en 2016, les dépenses publicitaires mobiles représentent aujourd’hui 51% du total des investissements digitaux. Quelles sont les zones géographiques les plus en avance, quels formats sont les plus plébiscités ? Où en est-on en France et surtout que nous réserve 2017 ? Découvrez vite notre infographie sur les dépenses publicitaires mobiles en 2016 et ses perspectives de croissance.

en savoir plus
Publicité mobile

6 raisons évidentes pour lesquelles vous devriez étendre votre marketing en ligne au mobile

marketing mobile

En 15 ans, toutes les entreprises ont été touchées de plein fouet par une révolution qui a radicalement transformé leur manière de fonctionner. La digitalisation de l’économie a changé nos comportements et a ouvert des occasions de croissance et des débouchés jusqu’alors insoupçonnables. Le Big data est au centre de toutes les préoccupations, tout comme le marketing mobile, l’automatisation ou le marketing programmatique. Les showrooms sont désormais virtuels, les réseaux sociaux ont réinventé la relation client et les smartphones sont devenus le bras armé des consommateurs. Achats, commentaires, partages, recherches… le mobile est partout, tout le temps.

Les grandes marques s’adaptent et développent des campagnes marketing capables de cibler la bonne personne, au bon moment, au bon endroit et sur le bon appareil pour lui envoyer des messages personnalisés en lien avec ses préoccupations du moment.
Si vous n’avez pas encore franchi le cap, ces 6 bonnes raisons devraient vous y aider.

en savoir plus
Publicité mobile

Les chiffres-clés des usages mobiles dans le monde [Tribune Webmarketing-com]

chiffres clés usage mobile

On prophétise chaque année depuis bientôt 10 ans l’année du mobile. Pourtant, elle est déjà passée ! 2014 : c’est cette année-là que l’usage du mobile a dépassé l’usage traditionnel des ordinateurs. Autrement dit, une petite révolution à l’époque pour ce qui nous semble être aujourd’hui une situation normale. Entre le développement de la 4G dans la plupart des pays du monde, celui des smartphones et des tablettes plus performants, plus puissants ou plus accessibles, et le rattrapage à vitesse grand V des pays en voie de développement en termes d’infrastructures techniques et technologiques, l’accès au web passe principalement par le mobile. Or, communiquer efficacement sur mobile nécessite une stratégie claire et des solutions spécifiquement conçues pour toucher la bonne personne au bon moment. Vous pensez y être prêt ?

en savoir plus
Publicité mobile

Publicité Mobile : rétrospective sur les faits marquants de 2016

publicite-mobile

Derrière un marché qui se cristallise de plus en plus entre deux grands acteurs, Google d’un côté et Apple de l’autre, l’usage des téléphones a dépassé celui des ordinateurs pour accéder au web. Le mobile s’inscrit de plus en plus dans nos habitudes quotidiennes : ce n’est plus un canal de communication, c’est un mode de vie. Il transforme les usages et influence de manière puissante les comportements d’achat…

Or, les grandes marques ont bien compris que ce mode de vie nécessitait des ajustements et des investissements. L’année 2016 aura été une année charnière pour la publicité mobile, et elle souligne à quel point les acteurs doivent être toujours plus agiles pour répondre aux évolutions techniques et aux changements de comportement ou d’habitudes des consommateurs. Petite revue de détail sur ces changements clés qui impacteront fortement notre manière de travailler en 2017.

en savoir plus
Publicité mobile

3 conseils pour réussir la campagne de téléchargement de votre application mobile

telechargement-de-application-mobile

Inciter au téléchargement de votre application implique toujours les mêmes besoins : optimiser votre retour sur investissement pour faire en sorte qu’elle soit téléchargée, achetée, partagée et bien sûr, commentée et recommandée. Si faire la promotion d’une application mobile, est intimement lié à la présence naturelle de votre marque sur le web et à la force de frappe que vous pouvez mobiliser, il existe un ensemble de bonnes pratiques que vous pouvez déjà travailler avant de foncer tête baissée. Petit passage en revue de vos options.

en savoir plus
Publicité mobile

10 conseils pour faire la promotion de son application mobile

faire la promotion de son application mobile

Ce n’est un secret pour personne, le nombre de mobinautes a dépassé celui des internautes. Comprenez, qu’il existe désormais plus de personnes qui ont accès à Internet depuis leur smartphone ou leur tablette que depuis un ordinateur. Et lorsqu’on s’intéresse de plus près au comportement des mobinautes, on se rend compte, selon une étude de smartinsights, que 90% du temps passé sur le web depuis un mobile, est en réalité passé sur une application. En clair, sans application iOS ou Android, vous n’existez pas sur le web mobile. Or, créer une application n’est pas la chose la plus compliquée à faire si votre projet est sérieux et que vous êtes bien épaulé.

En revanche, une fois qu’elle est disponible en téléchargement, encore faut-il le faire savoir. Pour y voir plus clair, voici 10 conseils pour faire la promotion de votre application mobile et générer des téléchargements.

en savoir plus
1 2
Page 1 of 2