Taux de conversion

Un produit de bonne qualité, une excellente réputation en ligne, des textes adaptés… est-ce que tout cela est suffisant pour bien vendre en ligne ?

Malheureusement, la réponse est non.

Nous vivons dans un monde où les images règnent en maître, notamment à cause de l’explosion des visuels sur les réseaux sociaux. Et les raisons sont nombreuses : une image véhicule des émotions, elle illustre un propos, elle structure un design et participe de très près à une bonne expérience utilisateur. Pour optimiser votre taux de conversion, assurez-vous de créer un univers visuel approprié et adapté à vos valeurs et à vos cibles.

Conseils et bonnes pratiques pour refaire le point sur vos images.

Choisir une image… mais quelle image ?

Vendre un bon produit sans visuel est difficile. Mais vendre un bon produit avec un mauvais visuel l’est encore plus.

Le choix du visuel doit s’intégrer très tôt dans la chaîne de production, en amont de la rédaction d’un article, d’une page produit ou d’une landing page. Sur le web, la photo est bien souvent le seul lien visuel entre un produit et un client potentiel. Certes, on peut toujours parler de la vidéo ou même de la réalité virtuelle ou augmentée, mais soyons francs : quand on a des dizaines ou des centaines d’articles en ligne, il est illusoire d’imaginer investir sur ces nouveaux médias.

Par conséquent, la photo doit être – idéalement – soignée et plurielle. Faites appel à un professionnel et variez les angles de vue, mais également les contextes : sur un fond blanc, avec des détails, en situation, etc.

En dehors des produits, on peut aussi chercher à illustrer un service, une expérience, des valeurs ou un concept. C’est ici que les images de banque sont souvent utilisées, mais les clients sont de plus en plus et de mieux en mieux éduqués : évitez à tout prix les mêmes images identiques low cost que l’on retrouve partout avec ces portraits de faux clients ou de faux conseillers aux sourires éclatants, façon “business” dans un bureau en verre à la lumière parfaite. Au besoin, faites un shooting photo dans vos locaux. Un projet qui peut rapprocher vos équipes, créer du lien et donner un côté bien plus authentique en partageant, par exemple, le making-of sur les réseaux sociaux. L’investissement sera bien plus rentable sur le long terme.

Vous pouvez aussi piocher du côté des banques d’images gratuites qui se sont multipliées ces dernières années. Elles offrent encore des images rares et nouvelles, et représentent des options alternatives de grande qualité dès lors qu’on passe un peu de temps à y faire des recherches.

Il ne faut pas, non plus, se limiter aux photos : data design, infographie, illustration, vidéo, GIF… plus vous êtes créatif, plus vos plateformes refléteront votre image et plus vous pourrez apparaître comme étant unique vis-à-vis de vos clients.

Penser multi-plateforme

Votre visuel peut être en plein écran, avec un effet de parallaxe ou sous un format de vignette surmonté d’un titre. Dans tous les cas, n’oubliez surtout pas de tester le rendu final sur une grande variété de terminaux. Si le responsive design est une démarche normale, il faut tout de même garder en tête que les téléphones ont des écrans très différents dans les formats, la résolution et la définition d’écran. Entre le petit iPhone SE de 4 pouces et la version phablette de chez Samsung, le design peut avoir un rendu très différent, provoquant chevauchement d’images et de titres si on n’y fait pas attention.

La variété des affichages impose donc du temps pour bien intégrer vos visuels et s’assurer que le rendu soit optimal. Les pires scénarios ? Une légende qui est décalée, un CTA pas au bon endroit ou un titre illisible sur une photo dont l’affichage est mal pensé. L’impact sur votre taux de conversion risque d’être immédiat, mais pas dans le sens que vous attendez.

Enfin, si le visuel est important, pensez aussi à la police d’écriture pour que l’ensemble soit bien clair, lisible et harmonieux (taille, style, usage du gras, etc.).

Les bonnes pratiques visuelles pour optimiser son taux de conversion

Afin d’optimiser votre taux de conversion, la gestion des images doit être très rigoureuse d’un point de vue créatif, ergonomique et marketing. Quelques exemples :

  • Identifier l’objectif de la page : la page que vous cherchez à illustrer sert-elle à vendre, à promouvoir une offre, à faire de la réassurance, à afficher un produit ? Quel KPI utilisez-vous pour savoir si elle est pertinente ?
  • Définir l’objectif du visuel : une image juste pour le principe d’avoir un visuel n’a aucun intérêt. Chaque image doit servir à quelque chose. Elle doit avoir un but précis qui contribue à l’efficacité de la page, en phase avec vos valeurs, votre mission et votre positionnement.
  • Tester l’impact de l’image : votre équipe adore vos nouveaux visuels. Tant mieux, mais est-ce aussi le cas de vos clients ? Ne vous fiez pas uniquement à votre instinct. L’A/B testing est un outil très puissant pour affiner vos visuels, vos images et faire les bons choix.
  • Optimiser les CTA : puisque c’est souvent sur eux que repose la conversion, assurez-vous de les intégrer le plus haut possible dans la page, et idéalement au-dessus de la ligne de flottaison. Une étude a montré une efficacité supérieure de 84% lorsque les CTA sont visibles plus rapidement.

Intrinsèquement liée à l’expérience utilisateur, la qualité de vos visuels, ainsi que leurs dispositions et la puissance émotive qu’ils véhiculent, joue un rôle central dans l’optimisation de votre taux de conversion. Passer du temps sur vos images, votre contenu visuel, et plus globalement sur le design de vos plateformes permet de vous démarquer de vos concurrents et de créer de la confiance : deux facteurs clés de réussite pour optimiser votre croissance en ligne.

Si cet article vous a plu, vous pouvez télécharger notre livre blanc « Tout ce que vous devez savoir pour booster la performance de vos campagnes digitales ». Vous pouvez aussi découvrir nos solutions de marketing à la performance ou nous contacter pour en savoir plus !

Tags : contenu visuelcroissanceCTAKPIresponsive designtaux de conversionvisuels
Anaïs | Kwanko

The author Anaïs | Kwanko

Leave a Response