Influence

Y et Millenials : Portrait de deux générations en or pour le marketing à la performance

marketing-a-la-performance

8 secondes.

C’est la durée moyenne d’attention des consommateurs sur Internet en 2016. Nous étions à 12 secondes à la fin des années 90. Si le temps s’est contracté, c’est que les nouvelles générations Y et Millenials sont nées avec un smartphone entre les mains et elles n’ont ni patience ni temps à perdre. Il faut être clair, concis et savoir capter leur attention simplement et rapidement.
C’est tout le défi pour les annonceurs à l’ère du tout numérique. Cette génération Y, née à partir de 1980 est exigeante et a grandi avec Internet. La suivante, celles des Z, née à partir des années 2000 sera intransigeante. Les marques ont donc tout intérêt à s’adapter et à utiliser les mêmes armes que cette jeune génération : du court, du connecté, du fun et de l’innovation permanente.

Le contenu : le nerf de la guerre

Que ce soit en vidéo, photo, texte, infographie, récit immersif ou tout autre support, les marques doivent investir sur du contenu de qualité qui parlera à leurs cibles. Le marketing de contenu ne se limite pas à écrire un billet de blog une fois par mois sur un nouveau produit. Il doit toucher les jeunes et les intéresser.
C’est une stratégie éditoriale fondamentale qui implique la création de contenus originaux et potentiellement viraux, accessibles sur toutes les plateformes. Apportez une valeur ajoutée, soyez subtil, drôle ou provocateur.

Tant que vous êtes aligné avec les valeurs de votre marque, votre marketing de contenu viendra injecter notoriété et puissance dans votre positionnement.

Les nouveaux modes de consommation des jeunes

Les tendances évoluent vite et les marques doivent s’adapter. Il y a les tendances de fond et les épiphénomènes dont nul ne peut prophétiser l’impact durable. Un exemple ? Il y a un mois et demi, personne n’avait entendu parler de Pokémon Go. Aujourd’hui, les marques embrayent dans son sillon pour se faire remarquer.
Pour que votre communication soit un succès, gardez toujours en tête ces 4 grands préceptes :

Mobilité : il ne faut plus penser mobile ready ou mobile first, mais bien mobile only. Et ce changement de paradigme n’implique pas de simplement adapter son contenu existant. On doit créer un contenu spécifique pour la mobilité.

Médias sociaux : sur les médias sociaux, il ne faut pas relayer l’information existante, mais construire et partager de l’information adaptée. L’exemple de la chaine AJ+ (pôle numérique d’al-Jazeera) est un parfait exemple avec des reportages et des sujets réalisés spécifiquement pour les réseaux sociaux. Autre exemple avec Snapchat qui a longtemps déboussolé les plus de 25 ans. Les marques investissent désormais ce réseau avec du contenu innovant pour s’adresser directement aux jeunes.

Innovation : les entreprises doivent montrer qu’elles sont capables de s’adapter rapidement aux évolutions technologiques. L’objectif est simple : avoir un temps d’avance sur la concurrence, parler le même langage que les jeunes et faire preuve de suffisamment d’agilité pour s’approprier les innovations du moment. En ce moment, la liste est longue : réalité virtuelle, nouvelles expériences de gamification, l’internet des objets, montres connectées, chatbots ou la réalité augmentée…

Publicité : les milléniaux détestent ce qui entrave leur liberté. Oubliez les publicités intrusives type interstitielles ou mega-banner qui datent du siècle dernier. D’ailleurs, les bloqueurs de publicité ont le vent en poupe : dans certains pays, le taux d’utilisation monte jusqu’à 35% et ils sont très populaires parmi les jeunes. Les annonceurs doivent alors s’adapter : contenu sponsorisé, publicité in-app, publicités natives, modèle freemium…

Les 5 bonnes pratiques pour toucher les milléniaux

La transparence : les jeunes sont naturellement critiques et sceptiques. Les marques qui en font trop sont rapidement discréditées. La transparence implique de la vulnérabilité et la vulnérabilité implique la confiance et l’engagement. Il faut aussi penser à la notion de “retour” ou de “réinvestissement”. Les marques qui savent redonner sont toujours influentes. Ce sont celles qui s’investissent à travers des initiatives humanitaires, écologiques ou sociales.

Exemple : pour chaque achat d’une paire de chaussures, la marque américaine Toms en donne une autre à un enfant dans le besoin. Leur communication est claire et toutes leurs valeurs sont alignées en ce sens.

La suite de l’article est disponible sur Frenchweb : http://www.frenchweb.fr/y-et-millenials-portrait-de-deux-generations-en-or-pour-le-marketing-a-la-performance/256536

Si cet article vous a plu, je vous invite à découvrir nos solutions de campagnes publicitaires destinés aux annonceurs, aux éditeurs et aux agences et à nous contactez pour en savoir plus.

nous_contacter

The author

Leave a Response