Innovation

Les digital twins, la révolution silencieuse de l’internet des objets

smart phone with modern twin bed room

Buzzword pour les uns, innovation de rupture pour les autres, les digital twins ne laissent personne indifférent. Pendant longtemps cantonnés aux espaces de jeux des multinationales industrielles et technologiques, les digital twins prennent de plus en plus d’importance à mesure qu’on en étudie le potentiel. Mais alors, qu’est-ce que c’est ?

Un digital twin est la représentation virtuelle d’un objet réel. Un concept simple, mais qui cache pourtant des milliers d’applications prometteuses pour les entreprises, que ce soit en B2B ou en B2C : entretiens prédictifs, optimisation de la productivité, planification des opérations de maintenance, amélioration des produits d’équipement, etc. On vous explique tout.

Digital twin : comprendre par l’exemple

Le meilleur moyen d’intégrer ce nouveau concept est de prendre un exemple concret. Imaginons une entreprise de transport routier. Elle dispose de camions qui doivent rouler le plus possible pour gagner de l’argent. Un camion immobilisé est donc une perte de chiffre d’affaires. À chaque fois qu’on effectue une révision sans savoir s’il en a besoin, c’est aussi une perte de temps. Tout comme le fait de vérifier la pression des pneus de manière régulière. Ça mobilise une personne, ça bloque le camion, sans qu’on sache si c’est vraiment nécessaire.
À l’inverse, ne pas intervenir en temps et en heure sur une pièce mécanique affaiblie qui menace de rompre est un vrai risque. En plaçant toute une série de capteurs sur notre camion, on peut en créer une version virtuelle, son jumeau, le fameux digital twin. Ces capteurs peuvent mesurer en temps réel la consommation d’essence, d’huile, la pression des pneus, le niveau d’usure du moteur, les émissions de gaz d’échappement, etc.
Le digital twin du camion permet de mesurer exactement quand et comment intervenir sur sa version réelle. On parle alors d’entretien prédictif et d’optimisation des véhicules en associant les données disponibles aux nouveaux process technologiques. Le digital twin fait entrer le big data dans n’importe quel objet, processus ou concept. On peut recréer une version numérique d’une machine industrielle, d’un siège d’avion, d’une route et même d’une ville qui, une fois bardée de capteurs, peut être pilotée de manière très fine (trafic routier, consommation d’électricité, gestion des eaux usées, transport en commun, etc.).

B2B et B2C, de nouveaux marchés qui s’ouvrent à l’infini

S’intéresser aux digital twins, c’est bien préparer l’avènement de l’internet des objets. Une époque où tout sera connecté, avec des informations agrégeables, mesurables, segmentables, partageables et favorisant la prise de décision basée sur des indicateurs, des algorithmes et des scorings personnalisés. D’ici 2020, plus de 20 milliards de capteurs connectés devraient exister, il y aura donc plusieurs milliards de digital twins.
Dans nos foyers, les appareils électroménagers connectés en sont une représentation. Votre réfrigérateur pourra faire les courses pour vous selon ce qu’il reste au frais. Connecté à votre agenda, on peut même imaginer qu’il anticipe vos besoins en commandant des boissons pour cette soirée que vous aviez oubliée. Et s’il détecte un problème comme une porte mal fermée générant une augmentation dangereuse de la température pour vos sushis, il vous envoie une alerte sur votre téléphone.
En entreprise, le digital twin d’un ordinateur pourra donner des informations précieuses à votre service informatique pour en mesurer l’usage, la puissance, la fatigue des composants et pour corréler un équipement aux besoins réels de l’utilisateur, optimisant ainsi les coûts. Une graphiste web n’a pas les mêmes besoins qu’un chargé de projets ou qu’un réceptionniste, par exemple.
L’information sera toujours plus précise et plus personnalisable à un niveau d’une granularité jamais atteint. Après ça, vous trouvez toujours utile de faire une révision annuelle de votre voiture alors que des capteurs pourraient vous tenir informé de l’état de son digital twin depuis votre smartphone ?

Digital twin, réalité virtuelle et réalité augmentée : le trio gagnant

La virtualisation des objets est un changement profond qui va révolutionner nos usages personnels et professionnels. Et en l’associant aux réalités virtuelles et augmentées, c’est un nouveau champ des possibles qui s’ouvre. Grâce à la réalité virtuelle, on pourrait afficher, sur son appareil connecté, les données issues des capteurs d’un objet sur son digital twin. Un problème sur une machine dans une usine ? Plutôt que de passer des heures à tout démonter pour rechercher d’où vient le problème, l’information est clairement indiquée et c’est un gain de temps et d’argent évident.
De son côté, la réalité virtuelle ouvre ainsi un nouveau monde pour manipuler un objet virtuel qui peut réagir avec l’objet réel. C’est le principe de la médecine connectée où ces chirurgiens opèrent un patient à distance à l’aide de robots. Demain, un technicien pourra réparer ou contrôler n’importe quelle machine dans le monde à l’aide de son double numérique.

Captivant, effrayant, surprenant… les réactions sont bien souvent plurielles à l’évocation des digital twins. Une révolution silencieuse encore loin du grand public, mais qui opère une mutation en douceur. Au cœur du management du digital twin, on retrouve toujours la gestion de la donnée. Une maîtrise stratégique qui permettra à certaines industries ou certaines entreprises de prendre de l’avance sur les autres. Si vous pensez être en contrôle de vos processus et de vos données, c’est bon signe. Sinon, la première à faire est de remettre de l’ordre dans vos datas.
Vous ne lancerez probablement pas de digital twins demain matin, mais au moins, vos prochaines campagnes marketing seront plus efficaces.

Si cet article vous a plu, vous pouvez télécharger notre livre blanc « Tout ce que vous devez savoir pour booster la performance de vos campagnes digitales ». Vous pouvez aussi découvrir nos solutions de marketing à la performance ou nous contacter pour en savoir plus !

Tags : digital twindigital twins
Laura Spitz

The author Laura Spitz

Leave a Response